Les 5 fruits et légumes du mois de Décembre

Les 5 fruits et légumes du mois de Décembre

Vous vous demandez quels sont les légumes et fruits de décembre ?

Peut-être cherchez-vous des inspirations pour les plats de fin d'année ? 

Ne vous prenez plus le chou ! Dans cet article nous vous détaillons 2 fruits et 3 légumes du mois de décembre :

  • La Clémentine
  • Le Kaki
  • Le Choux de Bruxelles
  • L'endive
  • Le Topinambour

Une belle manière de (re)découvrir des aliments de saison, c'est important.

En effet, consommer des fruits et légumes de saison profite à votre santé, à votre portefeuille et à l'environnement. 

La Clémentine

Importée d'Afrique du Nord (Algérie), la Clémentine est un fruit né au début du 19ème siècle suite à une hybridation naturelle entre ses grandes sœurs : les Mandarines et les Oranges.

Elle doit son nom au Père Clément, un religieux français passionné de botanique : c'est lui qui est a l'origine de cette découverte.

Aujourd'hui, les clémentines destinées à la France sont essentiellement cultivées en Corse, puisque sont climat est favorable à sa culture.

Douce, légèrement acide et concentrée en vitamine C, lorsque l'on voit apparaître la clémentine on ne peut que penser à l'hiver qui arrive.

La clémentine est le 4ème fruit le plus consommé en France (8,4kg consommé en moyenne par les familles chaque année), préférée à la Mandarine car elle ne contient pas de pépin.

Couramment dégustée après l'avoir déshabillée de sa peau orangée, la clémentine peut aussi se manger à travers des recettes originales (ce que nous verrons à la fin de cette partie). 

Il existe plusieurs variétés de Clémentine, les plus connues sont :

  • Les Clémentines Fines : petites, rondes et à la peau très fine, à la chair acidulée et au parfum délicat, disponibles à diverses périodes de l'année grâce à ses différentes sous-variétés

  • Les Clémentines Orovals : grosses, à la peau rugueuse et orange vif, légèrement acidulées et disponibles de novembre à décembre

  • Les Clémentines Nules : grosses, aplaties, à la peu rugueuse, juteuses en bouche et disponibles de novembre à fin janvier 

Caractéristiques et bienfaits de la Clémentine

Une Clémentine de taille moyenne pèse environ 70g. Comme vu précédemment, sa taille peut varier en fonction de sa variété.

On s'accordera pour caractériser la Clémentine comme un fruit à la fois doux et acidulé. 

La clémentine regorge de bienfaits : vitamines, minéraux et oligo-éléments, elle est à consommer sans modération en hiver !

Pour commencer, notons que la Clémentine participe à maintenir un bon système immunitaire.

En effet, en mangeant 2 clémentines vous atteignez déjà la moitié de l'apport journalier conseillé en vitamine C. 

La Clémentine protège le réseau vasculaire : les anti-oxydants présents dans la Clémentine permettent de prévenir des risques de maladies cardio-vasculaire, notamment en équilibrant le bilan lipidique.

Ces anti-oxydants sont soutenus par la vitamine B contenue dans la Clémentine : une vitamine qui protège l'organisme contre les troubles cardiaques.

Pour maintenir une bonne santé osseuse, la clémentine se révèle un excellent allié : les caroténoïdes qu'elle contient en quantité non-négligeable protègent et renforcent nos os. 

La Clémentine préserve aussi la vue : la vitamine A que contient ce fruit prévient de la dégradation des fonctions visuelles.

Pour lutter contre le vieillissement de la peau, la Clémentine se montre efficace : elle est riche en vitamine E et anti-oxydants puissants qui permettent de régénérer les cellules de la peau. 

Enfin, la Clémentine s'avère un bon fruit pour les sportifs : elle comporte un rôle anti-crampe grâce au potassium présent en grande quantité. 

Informations nutritionnelles de la Clémentine

Valeurs nutritionnelles

Pour 100 g

Pour 1 fruit (environ 70g)

Calories

48,5

33,9

Protéines

0,8

0,6

Glucides

11,9

8,3

Lipides

0,19

0,13

Vitamine C (mg)

18,7

13,1

Vitamine B9 (µg)

10

7

Potassium (mg)

154

108

Phosphore (mg)

23

16,1

Bêta-carotène (µg)

58

40,6

Iode (µg)

13

9,1 


Comment choisir une Clémentine ?

Pour choisir les meilleures Clémentine de l'étalage, suivez ceci : votre clémentine doit être ferme, et sa peau doit coller à sa chair.

Veillez à ce que le pédoncule de votre agrume soit bien vert et fermement attaché au fruit. 

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, des zones vertes sur une Clémentine ne sont pas signes d'immaturité !

En effet, cela signifie simplement qu'elle a pris un léger coup de soleil, mais sont goût reste inchangé.

Comment conserver les Clémentines ?

Pour conserver vos clémentines, 2 options s'offrent à vous :

  1. Conserver vos Clémentines à l'air ambiant. Le temps de conservation est estimé à 6 jours
  2. Conserver vos Clémentines dans le bac à légumes de votre réfrigérateur : la mise au frais protège le fruit de la déshydratation. Le temps de conservation est estimé à 10 jours environ

    Une astuce supplémentaire de conservation : utiliser du bicarbonate de potassium.

    Pour ce faire, remplissez un récipient d'eau et ajoutez-y 2 à 3 cuillères à soupe de bicarbonate.

    Après avoir mélangé le tout, faites tremper vos fruits pendant 1 minute environ.

    Les champignons causant la moisissure des fruits seront ainsi temporairement détruits, ce qui prolongera la conservation de vos fruits. 

    Comment cuisiner les Clémentines ?

    Souvent consommée aussitôt après avoir retiré sa belle peau orangée, on oublie que la Clémentine a d'autres manières d'amuser nos papilles ! 

    On peut la consommer en jus. Par ailleurs, pour récupérer un maximum de jus d'une clémentine, plongez-la dans l'eau bouillante ou passez-la 1 minute au micro-ondes avant de la presser. 

    On peut la consommer chaude : caramélisée à la poêle avec du beurre et du miel par exemple. 

    banniere-presse-agrume-inox-transportable

    Idées de recettes avec des Clémentines

    La douceur et la tendance acidulée de la Clémentine s'associent avec de nombreux plats : 

    • Entrée : salade composée de crevettes 

    • Plat : Noix de St Jacques accompagnées d'endives caramélisées et jus de clémentines 

    • Dessert : Clémentines Rôties, miel de tilleul et fruits secs 

    clementines

    Le Kaki

    Le kaki est le fruit du plaqueminier, c’est pourquoi il peut aussi être appelé plaquemine ou figue caque.

    Depuis plus de mille ans, il est cultivé au Japon, il en est d’ailleurs devenu le fruit national et on compte plus de 800 variétés différentes.

    Il est traditionnellement dégusté durant les fêtes du Nouvel An.

    Le Kaki arrive en Europe à la fin du 19ème siècle, à Paris en 1873, au même moment, il arrive dans le sud de la France à Toulon.

    Le fruit rencontre un grand succès en Provence, notamment avec les variétés du Canet et de Marseille qui sont les plus savoureuses.

    De nos jours, c’est encore dans le Sud de la France que le succès de ce fruit se fait ressentir. 

    Tout comme la clémentine, les couleurs vives du kaki viennent égayer l’hiver.

    Ce fruit de forme ronde à la peau fine et lisse et la chair orangée, ressemble énormément à la tomate.

    Sa chair est toujours parfumée et sucrée mais peut varier de fondante à croquante selon les variétés.

    Il en existe plus de 2000 variétés dans le monde entier.

    On les sépare habituellement en deux catégories : les kakis à chair astringente (de couleur rouge) et les kakis à chair ferme aussi appelés kakis-pomme. Les plus courantes sont les suivantes : 

    Les kaki à chair astringente  

    • Le kaki d’Europe : Il est rond, lisse et de couleur orange. Pour éviter l'astringence de la peau, il se déguste très mûr. On le récolte d’Octobre à Janvier en Provence, en Italie, au Moyen-Orient… 

    Les kaki à chair ferme

    • Le Sharon : Il est croquant, doux, sucré et sans pépin. On peut le manger en croquant dedans, comme une pomme. Originaire d’Israël, il est aussi cultivé au Japon de Septembre à Mai.

    • Le Fuyu : Il est croquant, légèrement aplati avec une douce saveur vanillée. Il est majoritairement produit au Japon, en Espagne et en Italie. 

    Caractéristiques et bienfaits du Kaki 

    La kaki pèse en moyenne entre 150 et 400 grammes.

    Sa couleur varie selon les variétés entre l'orange et le rouge. 

    Ce fruit se déguste dès qu’il arrive à maturité, en effet, sa fine peau le rend très fragile.

    Lorsque le fruit est bien mûr, il devient riche en sucres et atteint 66kcal/100g. Cette concentration en sucre peut s’apparenter à celle du raisin ou de la cerise et fait donc parti des fruits les plus énergétiques. 

    Il contient aussi de la Vitamine C avec en moyenne 37mg/100g, qui permet de renforcer la vitalité ainsi que les défenses immunitaires. 

    Ce fruit est un excellent anti-oxydant du fait de sa teneur en carotènes (ce qui donne cette couleur orangée), qui protège le système cardio-vasculaire, prévient le développement de certains cancers, et donne bonne mine.

    Le kaki est aussi riche en minéraux tel que le potassium, qui est légèrement diurétique.

    Il est également très riche en fibres, avec 2,5g/100g qui  stimulent le transit intestinal.

    La présence du potassium associée à celle des fibres rendent ce fruit très bon pour l’élimination.

    Informations nutritionnelles du Kaki

    Valeurs nutritionnelles

    Pour 100 g

    Pour 1 fruit (de 150g)

    Calories 

    66

    99

    Protéines 

    0,7

    1,05

    Glucides

    17,1

    25,65

    Lipides

    0,35

    0,52

    Vitamine C (mg)

    36,8

    55,2

    Vitamine E (mg)

    0,73

    1,10

    Vitamine B3 (mg)

    0,1

    0,15

    Potassium (mg)

    259

    388,5

    Calcium (mg)

    22,5

    33,75

    Phosphore (mg)

    21,5

    32,25

    Bêta-carotène (µg)

    253

    379,5

    Fer (mg)

    1,33

    2


    Comment choisir un Kaki ?

    Pour choisir un plaquemine à chair astringente bien mûr, sa peau doit être rouge foncée voire marron, il est alors très sucré et perd son côté âcre.

    Sa peau étant fine, il est très fragile, il faut donc le déguster rapidement.

    Si votre fruit n’est pas assez mûr, il est riche en tanins, ce qui le rend astringent et provoque cette sensation de picotements sur la langue.

    Lorsque le fruit mûrit, les tanins diminuent alors que les sucres augmentent.

    Le kaki devient alors très mou et sa peau est décolorée et presque translucide : il devient peu esthétique mais détrompez-vous, c’est à ce moment qu’il est le meilleur ! 

    Pour choisir un kaki à chair ferme, qui est moins fragile, veillez que sa peau soit lisse et non endommagée, tout comme le calice et le pédoncule doivent être non fragilisés.

    Comment conserver les Kakis ?

    Comme dit précédemment, le kaki à chair astringente est très fragile, il est donc à manipuler avec précautions.

    Vous pouvez le conserver environ deux jours au frais s’il est bien mûr.

    S’il n’est pas assez mûr, vous pouvez le conserver à température ambiante afin d’accélérer son mûrissement. 

    Le kaki à chair ferme se conserve plus facilement du fait qu’il est moins fragile, environ une semaine, à température ambiante ou au frais.

    Comment cuisiner les Kakis ?

    Vous pouvez déguster votre kaki à chair astringente directement à la petite cuillère.

    Pour cela, coupez-le en deux ou décalotter le haut de votre fruit, évidez le (c’est-à-dire retirez les grains) et dégustez sa chair douce et sucrée à l’aide d’une petite cuillère.

    Soyez créatifs ! En salade de fruits, dans une verrine, dans un dessert… Vous pouvez servir le kaki sous forme de billes en utilisant une cuillère parisienne

    Comme nous avons vu, le kaki est très fragile, pourtant, sa préparation est drôlement facile. Vous pourrez alors épater vos invités avec vos recettes à base de kaki (principalement cru). 

    Pour retirer sa peau astringente, nous vous conseillons de laisser votre fruit quelques heures au frais, ce qui le raffermira et facilitera son épluchage.

    Pour le kaki à chair ferme, vous pouvez le couper en quartiers et le manger comme une poire ou simplement croquer dedans comme vous le feriez avec une pomme d’où son nom de kaki-pomme. 

    Le kaki peut aussi être consommé après une légère cuisson, même si cela reste plus occasionnel : environ 5 minutes à la poêle ou 2 minutes au microondes à puissance moyenne.

    Idées de recettes avec des Kakis

    Surprenez vos convives en apportant une note de douceur et d’originalité à vos plats. Voici des idées qui pourront vous donner envie de (re)découvrir le kaki :

    • Entrée : Salade verte agrémentée de petits cubes de kaki pour plus d’originalité. 

    • Plat : Magret de canard accompagné d’une purée de kaki cuite quelques minutes à la vapeur agrémentée d’une touche de vanille. 

    • Dessert : Kaki poêlé sur une boule de glace à la vanille. 

    kakis

    Le Chou de Bruxelles 

    Le Chou de Bruxelles fut inventé par des maraichers Bruxellois au 17ème siècle.

    Ces derniers souhaitaient faire pousser une variété de Chou de petites tailles afin de gagner de la place dans une région où toutes les terres étaient déjà cultivées. 

    Cette invention est une innovation réalisée à partir du chou fourrager.

    Commun aux Français, le Chou de Bruxelles est aussi un légume très présent chez nos voisins les Anglais, notamment en période de Noël.

    Le chou est aussi prisé par les Canadiens : il y est très cultivé et chaque année s'y déroule le seul et unique festival du Chou de Bruxelles au monde.

    Ce légume a longtemps été mis de côté, cependant ses saveurs ont évoluées : en effet, il troque son amertume pour un côté plus sucré.

    En parallèle, on découvre de nouvelles manières de le cuisiner, ce qui suscite une certaine curiosité à son égard. 

    À noter que sa consommation en France reste faible (200g de Chou de Bruxelles par an et par famille).

    Caractéristiques et bienfaits du Chou de Bruxelles

    Le Chou de Bruxelles est un légume peu calorique.

    Il est constitué à 90% d'eau, riche en vitamine C et en vitamine B9.

    Il est aussi une bonne source de fibres et de minéraux tels que : le calcium, le magnésium et le cuivre.

    Pour finir, ce légume contient plus de protéines et de glucides que la moyenne des autres légumes, ce qui en fait un très bon allié des sportifs. Voyons tout cela plus en détails.

    Le Chou de Bruxelles est riche en anti-oxydants (des éléments qui réduisent le stress oxydatif des cellules et aident à réduire les risques de maladies chroniques).

    Ainsi, lorsque l'on souhaite s'alimenter sainement et apporter les éléments nécessaires à une santé de fer, c'est un aliment à privilégier. 

    Le Chou de Bruxelles est riche en fibres, des éléments importants pour la santé notamment pour la digestion, le contrôle de la glycémie et la réduction des risques de maladies cardiaques.

    Lorsque l'on a besoin d'intégrer plus de fibres à son alimentation, le Chou de Bruxelles représente donc une bonne alternative aux fruits ou aux céréales. 

    Le Chou de Bruxelles est riche en vitamine C. La vitamine C est une des vitamines les plus importantes dans notre alimentation. Elle permet notamment la régénération des tissus du corps, elle est impliquée dans la synthèse des protéines et contribue à améliorer le système immunitaire.

    Le Chou de Bruxelles est riche en vitamine K, un nutriment important pour la coagulation sanguine et le métabolisme osseux. 

    Et encore, le Choux de Bruxelles contient des acides gras oméga 3. Ces acides gras peuvent aider à réduire les inflammations, la résistance à l'insuline, la régression de la vue et la diminution du cholestérol. 

    Informations nutritionnelles du Chou de Bruxelles

    Valeurs nutritionnelles

    Pour 100 g

    Pour 1 légume (de 15g)

    Calories

    50

    7,5

    Protéines

    4

    0,6

    Glucides

    5,7

    0,85

    Lipides

    0,4

    0,06

    Vitamine C (mg)

    103

    15,45

    Vitamine E (mg)

    0,89

    0,13

    Vitamine B9 (µg)

    95,5

    14,32

    Potassium (mg)

    436

    65,4

    Calcium (mg)

    32,3

    4,85

    Magnésium (mg)

    23,5

    3,50

    Beta-Carotène (µg)

    450

    67,5

    Fer (mg)

    1,15

    0,17


    Comment choisir un Chou de Bruxelles ?

    Pour choisir les meilleurs Choux de Bruxelles de l'étalage, veillez à suivre les conseils suivants : privilégiez les plus jeunes et plus petits, ces derniers sont plus tendres et plus sucrés.

    Leur couleur doit être verte et vive.

    Les feuilles doivent être propres et lisses. La base du chou doit être blanche et relativement humide. 

    Comment conserver les Choux de Bruxelles ?

    Les Choux de Bruxelles peuvent êtres conservés dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.

    Nous vous conseillons de ne pas les laver, l'humidité pourrait les détériorer et limiter leur conservation. Ainsi, pensez à les disposer dans un sac (par exemple dans un filet de conservation écologique, vous pouvez en trouver sur le web ou dans les commerces de proximités).

    Le temps de conservation est estimé à 7 jours.

    Si vous avez blanchi vos Choux de Bruxelles et qu'ils sont secs, vous pouvez aussi les congeler.

    À propos du blanchissement des Choux, nous vous conseillons de les plonger dans l'eau bouillante environ 5 minutes et de réaliser l'opération à 2 reprises.

    Comment cuisiner les Choux de Bruxelles ?

    Pour cuisiner des Choux Bruxelles, commencez par trancher le trognon au ras des feuilles (attention de ne pas remonter trop haut sur le Chou, les feuilles doivent rester proprement attachées).

    Puis, retirez les feuilles abimées. Ensuite nettoyez vos Choux de Bruxelles et séchez-les. Pour une cuisson optimale, pensez à tailler une croix sous le trognon.

    Après cela, plusieurs modes de cuissons s'offrent à vous : 

    Cuir les Choux de Bruxelles à l'eau bouillante : pour ce faire, laissez cuir les légumes dans une grande quantité d'eau salée pendant 8 à 15min (attention à ne pas laisser bouillir trop fort, cela endommagerait les Choux de Bruxelles). Vérifiez la cuisson à l'aide d'un couteau : si la lame pénètre facilement jusqu'au cœur, les Choux sont cuits. 

    Cuir les Choux de Bruxelles à la poêle : pour cela, après avoir cuit les Choux de Bruxelles à l'eau bouillante (voir ci-dessus), faites revenir les Choux dans une poêle avec une belle noisette de beurre jusqu'à ce qu'ils prennent une belle couleur. 

    Cuir les Choux de Bruxelles au wok : faites revenir avec un peu d'huile les Choux de Bruxelles préalablement découpés en fines tranches.

    Cuir les Choux de Bruxelles à la vapeur : c'est une des meilleures alternatives puisque la cuisson vapeur permet de préserver le maximum de nutriments des légumes. Pour ce faire, cuisez-les 5min dans un autocuiseur. 

    Idées de recettes avec des Choux de Bruxelles 

    La douce amertume des Choux de Bruxelles s'associe avec de nombreux plats :

    • Entrée : Une salade hivernale de Choux, de lardons et de noix

    • Plat : Une poêlé traditionnelle de Choux et de lardons

    • Dessert : Clafoutis aux cerises et aux choux de bruxelles

    choux-de-bruxelles

    L'Endive

    L’endive, aussi appelée chicon dans le Nord de la France et witloof (qui veut dire feuilles blanches) en Belgique.

    Découverte par hasard, au 19ème siècle, l’endive est issue de racine de chicorée sauvage améliorée.

    En effet, c’est lorsqu’un paysan belge abandonne ses plants de chicorée sauvage dans une cave et découvre qu’ils ont continués leur croissance pour donner ce nouveau légume appelé endive.

    L’endive que l’on connaît aujourd’hui tient son mode de culture du botaniste belge Monsieur Bréziers, qui cultive l'Endive à l'abri de la lumière dans une cave et en hiver.

    L’endive arrive en France, à Paris en 1879. L’endive blanche est aujourd’hui cultivée toute l’année grâce à la technique du forçage qui permet la pousse en dehors de la saison de croissance.

    Ce légume garde pourtant son surnom de salade d’hiver. Sa culture nécessite un savoir-faire minutieux.

    En effet, pour que l’endive pousse avec la technique du forçage, différentes conditions doivent êtres réunies : obscurité, humidité et chaleur. 

    Il existe différentes variétés d’endives, ce n’est pas le goût qui va être différent, mais l’amertume qui sera plus ou moins présente selon les variétés.

    Les différentes variétés sont principalement issues d'hybridation, par exemple l’endive rouge ou Endigia : issue du croisement entre l’endive et la chicorée rouge.

    On retrouve d’autres variétés telles que l’Ombline ou la Crénoline. 

    La France, plus précisément le Nord et la Picardie, produisent la majorité des endives du marché mondial.

    La Belgique et les Pays-Bas en sont d’autres producteurs. Elle est cultivée uniquement en Europe.

    Caractéristiques et bienfaits de l'Endive

    Ce légume à feuilles blanches ressemble à une salade de forme oblique dont les feuilles sont bien resserrées.

    Elle pèse en moyenne 150 g, mesure 15 cm de long et 5 cm de diamètre.

    Sa couleur blanche vient du fait qu’elle est cultivée à l’abri de la lumière.

    L’endive peut se manger crue ou bien cuite, elle peut donc être croquante ou fondante.

    Elle peut aussi présenter une légère amertume, principalement lorsqu’elle est cuite à la vapeur. 

    C’est un légume peu calorique avec 15kcal/100g.

    L’endive est composée à 95% d’eau, ce qui la rend très digeste.

    Elle contient de nombreux minéraux et oligo-éléments tels que le potassium, excellent pour la régulation de la pression artérielle, ainsi que le magnésium, le calcium et bien d’autres.

    Riche en vitamine C, elle permet de lutter contre l’effet de la fatigue ressentie en hiver. Ses feuilles riches en fibres favorisent le transit intestinal.

    Informations nutritionnelles de l'Endive

    Valeurs nutritionnelles

    Pour 100 g

    Pour 1 légume (de 150g)

    Calories

    15

    22,5

    Protéines

    1,1

    1,65

    Glucides

    3,15

    4,7

    Lipides

    0,2

    0,3

    Vitamine C (mg)

    1,5

    2,25

    Vitamine B3 (mg)

    0,13

    0,19

    Potassium (mg)

    183

    274,5

    Calcium (mg)

    23,9

    35,85

    Magnésium (mg)

    12,4

    18,6

    Zinc (mg)

    0,19

    0,29

    Fer (mg)

    0,14

    0,21


    Comment choisir une Endive ?

    Pour choisir une endive, regardez d’abord sa couleur, elle doit être blanche, légèrement dégradée de jaune au niveau de la pointe des feuilles, la base doit être la plus blanche possible.

    Veillez à ce que l’endive soit ferme et que ses feuilles soient bien serrées.

    Si vous voyez des taches pourpres sur les feuilles de l’endive, c’est le signe que l’endive n’est plus fraîche.

    Comment conserver les Endives ?

    Vos endives peuvent être conservées 6 jours dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, nous vous conseillons de les entourer préalablement de papier absorbant.

    Les endives doivent être conservées dans l’obscurité, comme lorsqu’on les cultive.

    Si vous les laissez à la lumière du jour, elles vont verdir et leur amertume sera amplifiée.

    L’endive est fragile et doit être manipulée avec précaution afin de garder ses jolies feuilles blanches croquantes.

    Comment cuisiner les Endives ?

    C’est un légume facile et rapide à préparer et cuisiner.

    Coupez légèrement le bas de l’endive et enlevez les premières feuilles.

    Si vous souhaitez diminuer au maximum l’amertume, nous vous conseillons d’enlever le petit cône situé à la base.

    Vous pouvez rincer vos feuilles puis les poser sur du papier absorbant, cette étape n’est pas indispensable puisque vous avez préalablement enlevé les premières feuilles. 

    Comme dit précédemment, vous pouvez les manger crues ou cuites. L’endive crue se sert nature avec une vinaigrette, vous pouvez aussi l’agrémenter de noix, de fromage…

    Composez votre salade selon vos goûts sans masquer son léger goût derrière une montagne d’aliments aux saveurs différentes. 

    L’endive cuite peut être braisée, à la vapeur, gratinée, rissolée, en purée.

    Cependant, évitez de la faire bouillir car ses feuilles seraient gorgées d’eau.

    Différentes cuissons peuvent être choisies selon le plat que vous voulez préparer :

    • À la vapeur : 10 minutes, bien serrées et arrosées car elles rendent beaucoup d’eau.

    • Dans une casserole d’eau : 20 minutes. 

    • Au four à micro-ondes : 5 minutes. 

    • À la poêle : 20 minutes, vos endives seront fondantes.

    • Au four : 20 minutes, après les avoir fait cuire à la vapeur, pour un plat de type gratin. 

    Si vous trouvez votre endive trop amère, n’hésitez pas à ajouter une petite cuillère de sucre lors de la cuisson.

    Idées de recettes avec des Endives

    Crue ou cuite, l’endive se marie facilement, avec de nombreux aliments. Voici quelques recettes qui vous donneront envie de (re)découvrir l’endive : 

    • Apéritif : feuilles d’endive garnies de fromage frais ou de purées de légumes (les feuilles sont utilisées comme des toasts frais et croquants)

    • Entrée : Salade d’endives, dés de comté et cerneaux de noix 

    • Plat : En gratin, enroulée dans une tranche de jambon blanc, nappée de sauce béchamel. 

    L’endive accompagne souvent les viandes, mais son mariage avec les produits de la mer est aussi savoureux, vous pouvez par exemple réaliser une tatin caramélisée d’endives à la Saint-Jacques.

    endives

    Le Topinambour

    Le topinambour porte plusieurs surnoms tels que : Artichaut de Jérusalem, Artichaut d’hiver, Truffe du Canada, Soleil vivace ou encore Poire de terre.

    Originaire des États-Unis, le topinambour est un tubercule de forme irrégulière issu d’une plante herbacée de la variété helianthus, proche du tournesol.

    Il tire son nom scientifique du grec helios (soleil) et anthos (fleur). Il arrive en Europe vers le 17ème siècle.

    Sa consommation connue une forte hausse lors de la Seconde Guerre Mondiale, afin de pallier au manque de pomme de terre et ce grâce à sa culture facile et son fort pouvoir nourrissant.

    Il était l’un des légumes les plus consommés. Puis il tomba ensuite dans les oubliettes comme le rutabaga pour cause de mauvais souvenir : souvent mal cuit et cuisiné en bouilli, sans rien d’autres.

    Ce tubercule a pourtant un goût fin et légèrement sucré, souvent comparé à celui de l’artichaut.

    Sur les étals c’est le topinambour rouge qui prédomine : 

    • Topinambour commun rouge : il a la peau violacée et a un tubercule arrondi, c’est le plus répandu. 

    • Topinambour commun blanc : il a une chair de couleur blanche et des tubercules difformes, son goût est plus affirmé. 

    • Topinambour fuseau rouge : il a la peau rouge et sa chair est jaune, c’est le plus lisse, il est donc plus facile à éplucher. 

    • Topinambour patate : il est de couleur jaune et a une forme ronde et régulière. 

    Vous pourrez aussi découvrir d’autres variétés telles que le Rouge du Limousin ou le Violet de Rennes, mais elles restent relativement peu présentes.

    Caractéristiques et bienfaits du Topinambour

    Le topinambour pèse en moyenne entre 50 et 100g. Sa couleur varie selon les variétés de brun-rosé à jaune pâle.

    Son aspect ressemble au gingembre de par ses irrégularités.

    Sa chair blanche, plutôt croustillante est délicieuse entre Octobre et Février. 

    Le topinambour est catégorisé comme modérément calorique avec 31kcal/100g.

    Moins caloriques que la pomme de terre (85kcal/100g) il l'a substitut très souvent car il est tout aussi rassasiant. 

    Il est riche en potassium avec 487mg/100g, qui contribue à l’équilibre de la pression sanguine.

    D’autres oligo-éléments et minéraux sont présents tels que le phosphore, le calcium, le magnésium et le fer, ce qui permet un apport d’énergie intéressant. 

    Ce tubercule contient de la vitamine B, souvent faible dans notre alimentation, qui permet un bon fonctionnement neuromusculaire. 

    Pour finir, le topinambour est très riche en fibres avec 7g/100g. Les fibres associées à la présence d’inuline font de ce légume un excellent stimulant pour le transit intestinal.

    L’inuline est un glucide dérivé du fructose, au fort pouvoir laxatif, elle est aussi présente dans le poireau, les chicorées ou l’asperge.

    Attention aux intestins fragiles : notre corps ne possède pas l’enzyme nécessaire à sa digestion, il y a donc fermentation dans l’intestin ce qui provoque des gaz.

    Informations nutritionnelles du Topinambour

    Valeurs nutritionnelles

    Pour 100 g

    Pour 1 Tubercule (de 50g)

    Calories

    31

    15,5

    Protéines

    1,8g

    0,9g

    Glucides

    16g

    8g

    Lipides

    0,7g

    0,35g

    Vitamine C

    3,2g

    1,6g

    Vitamine B9

    44,3g

    22,15g

    Potassium 

    487g

    243,5g

    Calcium

    32,9g

    16,45g

    Magnésium

    14,1g

    7,05g

    Fer

    0,2g

    0,1g


    Comment choisir un Topinambour ?

    Le topinambour doit être choisi bien ferme, avec une peau bien tendue.

    En effet, une fois récolté, le tubercule ramollit rapidement.

    Pensez au moment où vous allez devoir l’éplucher, cela vous aidera à choisir des tubercules moins difficiles à éplucher, même si cet aspect irrégulier est le signe distinctif des topinambours. 

    Comment conserver les Topinambours ?

    Les tubercules se conservent seulement trois jours en moyenne après l’achat, lorsqu’ils sont placés dans le bac à légumes du réfrigérateur.

    Pour conserver leurs taux d’humidité et ainsi empêcher leur dessèchement, vous pouvez les placez dans un sac plastique, toujours dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, ils se conserveront alors jusqu’à une semaine. 

    Les tubercules épluchés s’oxydent rapidement, nous vous conseillons donc de ne pas les préparer trop à l’avance.

    Si toutefois vous nécessitez une préparation à l’avance, plongez les dans une eau citronnée et réservez-les au frais. 

    Comment cuisiner les Topinambours ?

    Vous avez deux possibilités de préparation de votre topinambour :

    • Vous pouvez le rincer et le brosser correctement afin de le nettoyer. La peau est comestible et lui donne un goût plus prononcé. 

    • Vous pouvez l’éplucher à l’aide d’un économe, comme vous le feriez pour une pomme de terre. Dans ce cas, n’oubliez pas de le citronner pour éviter son oxydation. 

    Le topinambour peut se manger aussi bien chaud que froid mais il se consomme toujours après cuisson (en cubes, en tranches ou entiers) : 

    • Dans l’eau bouillante salée : 20 à 30 minutes, l’ébullition doit être apportée lentement pour ne pas faire éclater les tubercules.

    • À la poêle : 5 à 10 minutes après cuisson dans l’eau bouillante ou 15 minutes sans cuisson préalable. 

    • À la cocotte : 15 à 20 minutes avec un fond d’eau et une noisette de beurre. 

    • À la vapeur : 20 à 30 minutes, vérifier à l’aide de la pointe d’un couteau, il doit être ni trop ferme, ni trop moelleux.

    Idées de recettes avec des Topinambours

    Le topinambour peut se manger froid ou chaud. Vous retrouverez les saveurs fine et sucrée, qui se rapproche de celles de l’artichaut dans ces idées de recettes : 

    • Entrée : Salade composée avec topinambours tièdes, saupoudrés de noisettes concassées accompagnée d’une touche d’huile de noisette.  

    • Plat : Sautés à la poêle avec quelques herbes aromatiques, en accompagnement d’une viande rouge, blanche ou d’un poisson. 

    • Dessert : En papillote avec des fruits secs, de la vanille et de la cannelle. 

    C’est l’inuline qui donne son goût sucré au légume et tout ce que l’on peut boire après en avoir mangé a un goût sucré. Vous êtes intrigué ? À vous d'essayer !

    artichauts-de-jerusalem

    Vous êtes désormais incollable sur les 5 fruits et légumes du mois de décembre présents dans notre article. 

    Bien heureusement, il en existe plein d'autres !

    On ne vous laissera pas sur votre faim. Voici une liste non-exhaustive des autres fruits et légumes du mois de décembre.

    • D'autres fruits du mois de décembre : grenade, kiwi, mandarine, orange, poire, pomme...

    • D'autres légumes du mois de décembre : carotte, céleri rave, chou-fleur, chou vert, butternut, mâche, navet, panais, poireau, potiron, radis noir, rutabaga, salsifi...